Authentique système de chauffage, la chaudière à bois est sans doute le type d’appareil de réchauffage le plus plébiscité par les consommateurs. Cette audience dont elle bénéficie est en partie liée à sa praticité ainsi qu’à ses nombreux autres avantages. La chaudière à bois est un outil accessible à moindre coût. Grâce à un combustible écologique qui favorise la réduction considérable de la production des gaz à effet de serre, cette ressource d’énergie renouvelable se présente comme une solution indéniable à vos problèmes de froid. De plus, il est attesté qu’elle obéit à un système de fonctionnement assez simple. Mieux, son installation se fait généralement sans accroche et peut surtout vous donner accès à des subventions de l’État telles que le CITE, la Prime Énergie, etc.

Pourquoi choisir une chaudière à bois ?

Les chaudières à bois, qu’est-ce que c’est ?

Les chaudières à bois se caractérisent par un rendement calorifique optimal (jusqu’à 90 %), la capacité de répondre aux besoins en eau chaude et la possibilité d’alimenter d’autres systèmes de chauffage de la maison avec le même processus de combustion.

En utilisant le même système de chauffage, ils sont capables d’assurer deux fonctions différentes : la production de chaleur et la production d’eau chaude. Le tout en émettant une quantité minimale de gaz polluants dans l’air.

Fondamentalement, un échangeur de chaleur diffuse dans l’environnement l’énergie thermique produite par la combustion, qui est ensuite transférée à l’eau et distribuée dans toute la maison pour alimenter le système d’eau sanitaire et garantir un système de chauffage hautement fonctionnel.

Leur mécanisme particulier de production de chaleur et d’eau chaude vous permet de réduire considérablement la consommation de combustible, ce qui favorise les économies d’énergie et une facture amoindrie.

Les chaudières à bois sont surtout utilisées par ceux qui vivent dans des maisons individuelles ou des immeubles collectifs avec un système centralisé et sont particulièrement courantes dans les zones de montagne, où le bois peut être facilement trouvé et, pour des raisons logistiques, dans tous les endroits où il n’y a pas de connexion au méthane.

Il existe également des modèles de chaudières combinées sur le marché. Il s’agit de chaudières alimentées par des pellets ou des copeaux de bois qui favorisent la consommation de sources renouvelables et écologiques.

Les avantages des chaudières à bois

Les chaudières à bois permettent de chauffer toutes les pièces de la maison avec une distribution uniforme de la chaleur et de l’eau chaude pour répondre aux besoins du système d’eau sanitaire et éliminent totalement l’utilisation du chauffe-eau électrique.

Alimenter une chaudière au bois signifie acheter un combustible moins cher, écologique et à plus forte puissance thermique. En plaçant la chaudière en position centrale, on évite les changements de température d’une pièce à l’autre, ce qui permet de réaliser de grandes économies de combustible et d’énergie.

En outre, un système de contrôle de l’allumage et un système de sécurité permettent d’évacuer la chaleur excédentaire, ce qui facilite son utilisation et réduit les pertes d’énergie.

L’un des nombreux autres avantages d’une chaudière à bois est qu’elle fonctionne de manière indépendante. La combustion en effet, ne s’arrête pas en l’absence d’électricité mais continue à chauffer votre maison en parfaite autonomie.

Si, enfin, vous disposez d’un réseau de radiateurs en nombre égal à la nécessité de chauffer la maison, vous pouvez décider de répartir la chaleur de manière uniforme, ce qui réduit encore plus la consommation de combustible car la chaleur peut être répartie directement dans les pièces où vous avez besoin de chauffage.

Types de chaudières à bois

Sur le marché, il existe de nombreux modèles de chaudières à bois qui se distinguent en deux types selon l’évolution de la flamme et l’utilisation du combustible pour lequel on peut trouver :

  • les chaudières à flamme axiale ;
  • les chaudières à flamme inversée.

Ces deux types de chaudières sont sur le marché comme ligne directrice du chauffage alternatif éco-durable. Mais concentrons-nous davantage sur les chaudières à flamme inversée (nous parlerons des chaudières à flamme axiale dans un autre article) et sur leur fonctionnement.

Comment fonctionnent les chaudières à flamme inversée

Le terme « chaudière à flamme inversée » désigne le type de chaudière dont la flamme, au lieu de se développer vers le haut, se développe vers le bas.

Les chaudières à flamme inversée ou à flamme inversée sont produites dans deux types de base :

  • type aspiré ,
  • le type soufflé.

Les premiers ont un ventilateur-aspirateur placé derrière la base de la sortie de fumée, tandis que les seconds ont le ventilateur placé devant la base de la sortie de fumée.

Les chaudières à flamme inversée ont également la particularité d’avoir un ventilateur positionné au-dessus de la flamme. Une fois le ventilateur allumé, la flamme qui revient en arrière atteint la chambre de combustion où la gazéification a lieu.

La chaudière à bois, comme on l’a dit, représente une solution alternative de chauffage écologique. Mais comment cela fonctionne-t-il ? Quels sont les éléments fondamentaux ?

Principaux constituants d’une chaudière à bois

Dans chaque chaudière à bois, quel que soit le fabricant, il y en a :

  • Compartiment de chargement : c’est la partie qui est remplie de bois ou de copeaux de bois ;
  • Chambre de combustion : où une fois la flamme atteinte, le processus de gazéification a lieu (le bois y brûle et se consume presque complètement) ;
  • Ventilateur de tirage électronique : qui permet d’optimiser le rendement de la chaudière et aussi son tirage ;
  • Sonde lambda : grâce à laquelle le processus de combustion peut être contrôlé par l’utilisateur en fonction de ses propres besoins de chauffage et la continuité du fonctionnement de la chaudière est garantie par un contrôle électronique automatique géré par un microprocesseur et par la présence d’une sonde ;
  • Aspirateur de gaz de combustion : qui garantit un fonctionnement sûr de la chaudière à bois et empêche la fuite des fumées.